Boutique en ligne

Notre savoir-faire

Culture, vinification & élevage

La culture

Soucieux de préserver une viticulture durable au sein des magnifiques terroirs de Blagny et de contribuer à développer la biodiversité, nous nous appliquons à :

1

Travailler régulièrement nos sols avec des charrues et interceps hydrauliques. Cela permet aux racines de s’enfoncer plus profondément dans la terre, de n’utiliser aucun herbicide afin de favoriser le développement de la vie microbiologique des sols, qui est essentielle à une bonne assimilation par la plante des minéraux et oligo-éléments nécessaires à sa croissance.

2

Raisonner nos traitements phytosanitaires. La protection de la vigne contre les maladies cryptogamiques est assurée essentiellement par des produits de contact, homologués en culture biologique. Appuyée par un contrôle strict de la croissance de la plante, limitant au maximum les encombrements de végétation, propices au développement de l’oïdium et du mildiou.

3

N’utiliser aucun insecticide, ce qui favorise le développement et l’équilibre de la faune auxiliaire tout en préservant l’écosystème local.

4

Pratiquer une taille adaptée à la vigueur de nos vignes, limitant les rendements au profit de belles maturités et d’une vendange saine .

Depuis 2015, le domaine est labélisé HVE (Haute Valeur Environnementale). L’audit 2017 nous a permis de mesurer et d’apprécier les bonnes progressions faites depuis l’origine de cette démarche.

La vinification

Vendanges manuelles, comme il se doit. Les raisins sont acheminés délicatement en caisses à notre nouvelle cuverie toute proche.

Viméo Vidéo

Cliquez sur l'image pour consulter la vidéo

Les vins blancs

Après un pressurage pneumatique des grappes entières pendant deux à trois heures, les jus extraits sont refroidis si nécessaire, puis débourbés en cuve pendant environ 24 heures pour laisser le temps aux particules grossières de se précipiter au fond de la cuve.

Les jus clairs sont alors entonnés dans des fûts de chêne (maximum 30% de fûts neufs), où se dérouleront naturellement les fermentations alcooliques et malo-lactique.

L’élevage (toujours en fûts) se poursuit jusqu’aux vendanges de l’année suivante. Les vins sont alors remontés en cuves inox pendant quatre à six mois. C’est la période très importante pendant laquelle se mettent en place la finesse et l’unité de nos blancs.

Une fois les affinages optimisés, nous procédons à d’éventuels collages puis la filtration et la mise en bouteilles.

Les vins rouges

La fermentation se fait en cuve (vendange 100% égrappée). Si l’état sanitaire de la vendange nous le permet, nous bloquons les raisins au froid et à l’abri de l’oxygène pendant 5 à 8 jours (macération préfermentaire à froid). Puis démarre la fermentation alcoolique qui dure environ six à dix jours, pendant laquelle nous procédons, selon le moment et le millésime, à des remontages, aérations et pigeages.

Progressivement, les levures transforment les sucres en alcool tout en dégageant de la chaleur et du gaz carbonique. La chaleur favorise une bonne extraction des colorants contenus dans les peaux du raisin et l’alcool extrait les précieux tanins nécessaires à un bon équilibre. Associés aux colorants, ils permettront à nos vins d’exprimer leurs beaux arômes, pendant bien des années.

Une fois la fermentation alcoolique quasiment terminée, nous maintenons l’ensemble à une température de 30°C pendant quatre à six jours pour extraire les derniers sucres et tanins encore présents dans les peaux et les pépins et favoriser ainsi l’expression du fruit.

Nous récupérons ensuite les jus par écoulement (jus de goutte) et pressons ce qui est resté dans la cuve.

Ce pressurage se fait progressivement. A chaque niveau de pression, les jus extraits sont goûtés, ce qui nous permet de ne garder que les meilleurs tanins.

Après un rapide passage en cuve afin que les lies grossières se déposent, nous entonnons les jus dans des fûts de chêne (environ 30% de fûts neufs) pour environ un an. Puis la remise en masse …. Tout comme pour nos vins blancs.